Par moments je trouve que les gens sur les réseaux sociaux et en particulier Facebook sont bizarres.

Depuis quelques mois, je suis ami avec une certaine Lise Sarail.

LiseSarail1

D’entrée de jeu et au vu de ses photos, je sens le profil bidon, mais je laisse faire puisqu’il en existe tellement d’autres et que c’est juste du ressenti sans aucune preuve.

Un jour, via messenger, la jolie Lise essaie de me vendre une galerie d’art en ligne. Comme je fais également partie d’Art compulsion et des Créacteurs, j’essaie d’échanger avec celle qui se présente comme une amoureuse désintéressée des arts et qui pourtant ne semble pas y connaître grand-chose. Mais non, ce que je fais ou lui présente ne l’intéresse pas. D’ailleurs pour être franc, je ne suis pas sûr qu’elle ait regardé. J’abandonne alors toute tentative d’échange, mais me pose de plus en plus de question sur cette « manageuse à Auchan ». Son profil n’apparaît qu’aux heures de bureau, fait la promotion d’événements dans sa région bordelaise et est ouvertement anti gilets jaunes qui, selon elle, risquent de mettre en péril le commerce en France.

Mais peu importe, j’ai plus de trois mille amis sur mes deux profils, ce qui est assez ridicule, j’en conviens car je n’en connais pas 20 %. Ce qui n’empêche pas d’avoir de vraies discussions avec certains.

Quelques mois plus tard, la belle revient à la charge toujours par messenger pour me vendre un musée cette fois-ci. Je lui dis que c’est très gentil, mais que même si c’est culturel, cela reste encore quelque chose qu’elle essaie de me vendre. Et j’ajoute que je ne la juge pas, mais que j’ai des doutes sur sa véritable identité et que je ne comprends pas très bien ses motivations.

Je fais ici un aparté pour expliquer que certaines motivations des internautes (qui se présentent sous une fausse identité) sont très faciles à repérer et à comprendre. Sur les sites de rencontres, le brouteur est là pour vous soutirer de l’argent. Sur le forum, le troll perturbe son fonctionnement ou dénigre les autres, un mouvement, un parti… etc. Le fake, c’est une personne qui exagère, détourne l’info ou la sort de son contexte. Une technique très utilisée par l’extrême droite.

Mais on trouve également des femmes qui piquent les photos (parfois à des mannequins, modèles ou actrices) pour recevoir les likes et compliments des hommes. Déjà là, cette démarche est assez étonnante et j’avoue avoir du mal à en comprendre la motivation profonde, puisque les compliments s’adressent forcément à quelqu’un d’autre.LiseSarail2

Mais revenons à Lise Sarail. Je lui écris que je me fous de savoir si elle s’appelle en vrai Bruno, Ahmed ou Jennifer, que je ne la juge pas, mais que je ne comprends pas très bien ses motivations, puisqu’elle m’assure qu’elle ne ment pas sur sa personne et ne vend rien, juste sa passion pour l’art…

La belle se fâche et me dit que je suis timbré et que je m’appelle peut-être Georges. Ni une, ni deux, je fais une petite recherche et je lui envoie les résultats.Alisonbrooks

Elle ne répondra pas et bloquera mon profil comme l’a fait avant elle Aude Lys.

AudeLys

Des femmes qui aiment les likes et les compliments, mais pas la contradiction.

 Et après on dit que les hommes sont tous des pervers narcissiques… ;-)