LadyC3

Il ne vous a pas échappé que nous sommes champions.

 

De quoi ? Diront certains esprits chagrins.

 

 De la corruption ? Non, notre classement est toujours le même à les 23e place mondiale et la 11e en Europe selon Transparency International. Et cette fois-ci la Croatie nous bat avec sa 19e place européenne et sa 57e place mondiale.

 

 Peut-être pour l’utilisation de produits chimiques en agriculture ? Et non, nous sommes juste champion d’Europe avec nos 66 millions de tonnes (66 659 millions), loin derrière les États Unis (500 millions de tonnes) et parfois au coude à coude avec l’Inde selon les années. Encore raté !

 

Cherchons plutôt du côté de l’excellence française : le nucléaire. Avec 58 réacteurs, nous sommes encore derrière les États Unis (99 réacteurs), mais si la France ne possède donc pas le plus important parc de réacteurs, il s’agit du pays où l’énergie nucléaire occupe la part la plus importante dans le mix électrique devant la Slovaquie (54,1 % d’électricité d’origine nucléaire), L’Ukraine (52,3 %) ou la Belgique (51,7 %, que l’on bat une fois de plus… ;-)) et la Hongrie (51,3 %).

Donc champion du monde pour le nucléaire : 1-0

 

Une autre fierté nationale est notre nombre d’élus. Nous avons un mandat électif pour 104 habitants, ce qui est beaucoup mais certains de ces élus (les conseillers municipaux) le sont de manière bénévole. Toutefois, les élus locaux nous coûtent tout de même 1,2 milliard d’euros et le taux de représentation des parlementaires en France est quatre fois et demi-supérieur à celui des États-Unis, par exemple.

Mais fort heureusement grâce à notre spécificité du cumul des mandats, cela donne moins d’élus à l’arrivée. Car un autre domaine où nous sommes les champions incontestés du monde est le cumul des mandats : 2-0.

 

Champion du monde, une fois de plus…