Blog à la campagne

04 novembre 2018

La cité radieuse.

 

 

 

citéradieuse2

La cité est selon son étymologie le « territoire dont les habitants se gouvernaient par leurs propres lois, corps des citoyens ». Pour Platon, la cité est une société idéale gouvernée par les philosophes. Agrippa d’Aubigné en fait également référence dans « Les Tragiques » (il faut bien qu’il reste quelque chose de mes études de lettres…).

En ces temps un peu sombres où les dictatures succèdent aux démocraties et où un ultralibéralisme mondialisé et effréné va finir par achever notre pauvre planète Terre (ou sans doute l’humanité bien avant), j’ai visité la cité radieuse de Le Corbusier, un rêve d’enfant…citéradieuse3

A l’heure où 53 % de la population mondiale vit en ville, souvent dans des conditions difficiles, il est agréable de visiter un « logement social » qui a été pensé pour le bien-être de ses habitants. Certes, il est évident que le lieu s’est « boboïsé » (bien que la notion de bobos aille mieux à Paris qu’à Marseille. D’ailleurs notre capitale vient de dépasser Tokyo et se retrouve à la troisième place des villes les plus chères après Londres et New York.)

citéradieuse4Avec cette cité radieuse, on découvre une vision devenue utopiste du bien vivre ensemble, à notre époque où l’on désigne en permanence des boucs émissaires à notre mal de vivre et où notre société s’émiette en communautés et autres groupes d’intérêt incapables de partager quoi que ce soit.

Une bulle de quiétude dans la ville…citéradieuse1

Posté par xap_L à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


17 octobre 2018

Les pesticides killers

 

affichecoquelicots

J'attendais d'avoir fini de lire le livre de Fabrice Nicolino et François Veillerette pour partager cette urgence.

Le constat de ce petit livre est sans appel, il raconte et démontre comment le lobby industriel des pesticides empoisonne la population, la faune et la flore depuis des décennies avec l'aide des politiques et de la FNSEA. Mêmes techniques d'enfumage, d'intimidation que pour l'amiante ou le tabac pour contrer les contre-études ou retarder au maximum les tentatives d'interdiction de cet empoisonnement généralisé.

Ces gens-là tuent beaucoup plus que le terrorisme sur notre territoire et ne sont jamais inquiétés. Seul un mouvement citoyen de masse pourra les contrer.

Rejoignez "nous voulons des coquelicots".

Posté par xap_L à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 octobre 2018

Réseaux sociaux ou rosé social ?

 

Le-bain-de-mer

La vie est une affaire de choix disait Pierre Desproges dans l’introduction d’un de ses sketchs. Fromage ou dessert ? Résistance ou collaboration ?

 

Avec cet été qui n’en finit plus et le réchauffement climatique pas désagréable à notre petit niveau, j’ai eu l’impression fugace et non quantifiable d’être moins présent sur les réseaux sociaux. Même s’il m’arrive d’avoir mon mobile à portée de main pour faire une photo sur instagram, j’ai plus été sur ma terrasse avec mes amis à boire du rosé qu’en ligne.

 

Je dois même avouer une certaine lassitude pour les réseaux sociaux et les complaintes égotiques de ses membres (dont je fais partie, bien évidemment).

 

Si nous créons notre monde et notre vie (« Le monde est notre interprétation » dit Schopenhauer et Franck Lopvet parle, lui, de coquilles vides que nous remplissons), il en va de même pour notre monde virtuel. C’est ainsi que les algorithmes de Facebook, instagram, tumblr et autre google me font fréquenter en majorité des artistes, des modèles, des coachs ou thérapeutes de toutes sortes, parfois bien barrés. Peu de pro Macron dans mes relations, mes tendances sont nettement spiritualo-écolo-bio-bobo-gaucho et cela se ressent dans mes interactions.

Donc quitte à fréquenter des gens qui me ressemblent, autant le faire en vrai autour d’une table et devant un verre, ou pour une partie de pétanque.Censure

 

L’autre raison de cette lassitude est la constante censure concernant la nudité même très académique. Hormis Tumblr, il est impossible de montrer un bout de téton sur les réseaux sociaux. Toutes les images finissent par devenir lisses et identiques.

Je viens justement de refaire mon dossier photo à destination des galeries et sur 54 photos, seules trois ou quatre sont susceptibles d’être postées sur Facebook ou instagram.

 

Donc autant les montrer à mes amis qui les apprécient, tout en buvant un verre de rosé… CQFD.

Posté par xap_L à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 septembre 2018

Aller se rhabiller.

 

penderie

 

Je ne sais pas si mes fidèles "suiveurs" (followers dans le texte) s'en sont rendus compte, mais je ne mets plus du tout de nus sur facebook ou instagram. Après tous les ennuis que j'ai eus sur les réseaux sociaux et même pour certaines expositions, cela ne servait à rien de s'entêter et combattre des moulins.
tigre-blanc
(lire sur mon blog :

EyesWideShut

Pourtant je continue à photographier des nus, mais je les réserve pour mon book en ligne ou ma page tumblr. De même, je continue à faire certains tirages car je ne désespère pas exposer un jour dans un lieu ne connaissant aucune censure et où les organisateurs n'auraient que faire de cette vague actuelle de puritanisme.

Posté par xap_L à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 août 2018

China girl

Mayasepia

En ce moment je me délecte en lisant les romans policiers de Qiu Xialong et je me rends compte que j'ai toujours aimé l'Asie et la Chine plus spécifiquement. Cela doit dater de mes lectures de jeunesse avec le Lotus bleu de Tintin. 🤔
 Mayasiat1
Même si je fais du tai-chi-chuan, je n'ai paradoxalement jamais rencontré de Chinoise dans ma vie, cela restera un phantasme…

China-girl

Comme l'a dit Loa Tseu, il faut trouver la voie. Et pour cela, je vais vous couper la tête… 😂

Lotus

Huo1

chinoise5

Posté par xap_L à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 juillet 2018

Champions du monde

LadyC3

Il ne vous a pas échappé que nous sommes champions.

 

De quoi ? Diront certains esprits chagrins.

 

 De la corruption ? Non, notre classement est toujours le même à les 23e place mondiale et la 11e en Europe selon Transparency International. Et cette fois-ci la Croatie nous bat avec sa 19e place européenne et sa 57e place mondiale.

 

 Peut-être pour l’utilisation de produits chimiques en agriculture ? Et non, nous sommes juste champion d’Europe avec nos 66 millions de tonnes (66 659 millions), loin derrière les États Unis (500 millions de tonnes) et parfois au coude à coude avec l’Inde selon les années. Encore raté !

 

Cherchons plutôt du côté de l’excellence française : le nucléaire. Avec 58 réacteurs, nous sommes encore derrière les États Unis (99 réacteurs), mais si la France ne possède donc pas le plus important parc de réacteurs, il s’agit du pays où l’énergie nucléaire occupe la part la plus importante dans le mix électrique devant la Slovaquie (54,1 % d’électricité d’origine nucléaire), L’Ukraine (52,3 %) ou la Belgique (51,7 %, que l’on bat une fois de plus… ;-)) et la Hongrie (51,3 %).

Donc champion du monde pour le nucléaire : 1-0

 

Une autre fierté nationale est notre nombre d’élus. Nous avons un mandat électif pour 104 habitants, ce qui est beaucoup mais certains de ces élus (les conseillers municipaux) le sont de manière bénévole. Toutefois, les élus locaux nous coûtent tout de même 1,2 milliard d’euros et le taux de représentation des parlementaires en France est quatre fois et demi-supérieur à celui des États-Unis, par exemple.

Mais fort heureusement grâce à notre spécificité du cumul des mandats, cela donne moins d’élus à l’arrivée. Car un autre domaine où nous sommes les champions incontestés du monde est le cumul des mandats : 2-0.

 

Champion du monde, une fois de plus…

Posté par xap_L à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juin 2018

Faites votre père.

Il existe certains anniversaires que l’on a peu envie de souhaiter. C’est le cas pour ce 18 juin de demain dont, depuis l’année dernière, je n’associe plus à l’appel du général de Gaulle, mais à un autre événement plus tragiquement personnel.

Toutefois pour rester positif en ce jour de fête des Pères, mes pensées vont vers mes enfants, car si je suis père comblé, c’est grâce à mes deux merveilleux enfants (et bien sûr à leur mère qui nous manque à tous les trois).

 

J’avais envie de poster ici deux courts poèmes que j’ai écrits pour eux, il y a quelque temps. J’en profite également pour annoncer que j’ai sorti en e-book un recueil de mes premières poésies : Autopsy d’un désespéré.

 

Merci Jeanne et merci Augustin, vous faites votre père au fil des jours. Et merci Agnès, où que tu sois, de m’avoir fait de si géniaux enfants.

 

augustin&Jeanne

 

Missive de ton permissif

 

Mon fils, souviens-toi

De mes saillies, de mes traits d’humour débile

Et de mes câlins parfois malhabiles.

Souviens-toi aussi de mes yeux noirs fatigués,

De mon côté permissif et père largué ;

Dis-toi que quand je manquerai à l’appel

C’est le jour où je deviendrai immortel

Et surtout que je serai toujours là pour toi…

 

                                                                                    Décembre 2009

 

 

La petite nénette ne s’en laisse pas conter

Et elle te laissera à ta place escomptée

La fille à son papa ou plutôt l’inverse

De son amour qui doucement te renverse.

 

 

                                                                                    Décembre 2017

 

 

 

Posté par xap_L à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2018

Inspiration/respiration

Il existe des moments dans la vie où il faut prendre son temps pour réfléchir sur sa vie justement. J’ai remarqué depuis quelque temps que je photographiais moins et que j’écrivais moins ; une sorte de manque d’inspiration plus que de motivation.

Depuis le début de l’année, je n’ai fait que deux séances photos et le mauvais temps n’y est pour rien puisque je possède un studio photo avec tout le matériel nécessaire.

J’ai également arrêté mes romans en cours, alors que j’ai tout le temps d’écrire. Par contre, je suis très inspiré pour écrire des poèmes à ma nouvelle amoureuse, c’est déjà ça. Et là je suis sans doute très motivé…

 

N.B. Mon amoureuse si tu me lis, je parle de toi… ;-)

 

Loin de me faire culpabiliser, cette période de flou artistique est une aubaine pour me recentrer, prendre du temps pour moi, lire, profiter de mes amis et de mes enfants. Je sais que l'on peut mourir demain.

La semaine dernière, alors que nous jouions à la pétanque avec l’ami Nicolas au soleil en écoutant le chant des oiseaux, j’ai pensé à tous ces gens qui travaillaient dur, qui étaient peut-être dans les embouteillages, qui s’inquiétaient de ne pas avoir atteint leur objectif du mois.

Et je me suis dit en mon for intérieur : quelle chance j’ai…

 

laprunelle

Posté par xap_L à 10:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mars 2018

Les voir en cartes postales.

Jeudi dernier , je racontais à Anne ma chère Anne, qu'il y a fort longtemps, j'avais signé un contrat pourri en flamand (et anglais tout de même, mais une traduction minuscule) avec Art unlimited, un éditeur de cartes postales d'Amsterdam, mondialement connu dans les années 80 et 90.

carte-postale-artunlimited

Cette carte, je l'ai retrouvée partout à Londres, New York, Paris… Il faut dire qu'à l'époque je voyageais beaucoup plus qu'aujourd'hui. Art unlimited ne me tenait pas trop au courant du volume des ventes, mais je découvrais plusieurs fois cette carte chez différents amis qui ne savaient pas que j'en étais l'auteur.

Une amie belge parlant flamand se pencha sur le contrat que j'avais signé et m'apprit qu'il fallait que je mandate un expert comptable néerlandais si je voulais avoir accès aux informations ou dénoncer le dit contrat. Les Hollandais ont toujours été de redoutables hommes d'affaires et je devais toucher 12 centimes (de francs) par carte vendue.

De guerre lasse, je laissais tomber l'histoire et reçu un jour un chèque de 50 florins pour tous les droits internationaux de mes cartes vendues. Le florin étant équivalant à trois francs, il s'agissait donc d'une somme mirifique de cent-cinquante francs. Je déposais le chèque et ma banque me prit cent-quarante-quatre francs de commission fixe. Il me restait donc environ six francs de cette merveilleuse aventure internationale.

C'est à partir de ce jour que me prit l'envie de ne dépendre de personne. Je commençais à publier mes propres livres, même si plus tard des éditeurs s'intéressèrent à mes écrits et surtout j'édite mes propres cartes postales.

Certes, je ne ferai jamais fortune, mais au moins l'argent rapporté va directement dans ma poche.

Je les vends 2€ pièce, mais propose des tarifs dégressifs et les frais de port gratuit à partir de 5 cartes achetées :

5 cartes = 10 €

10 cartes = 20 € + 1 gratuite de votre choix

la collection complète de 24 cartes = 45 €

 

Si vous êtes intéressé : xavier.laupretre@free.fr

18 février 2018

Attente

LaurieL1

C'est en postant cette photo sur instagram ce matin que je me suis fait la remarque en mon for intérieur que je photographiais souvent des femmes qui attendaient.

Astrid1

anne-elise

Sab28

Oriane18

Laura-Ly9

Cynthia4

AS4

AudreyC4

Charlene3

Chloé6

Un jour même, à Deauville, j'avais photographié discrètement une femme qui attendait probablement son amoureux à une exposition. J'avais d'ailleurs fait un montage photo qui s'intitulait "Attente".

Attente

Mais elles attendent quoi ?

- "Réfléchissez là-dessus. Nous en parlerons à la prochaine séance. A la semaine prochaine."

- "Merci Docteur."  ;-)